Marion Zurbach

Je mène depuis plusieurs années une réflexion sur mon passé de danseuse classique et le lien intime que j’ai entretenu avec cette profession. Avec la performance « Gi_selle » , j’explore les archétypes du ballet, en repensant le récit tragique de cette oeuvre célèbre du 19ème siècle. Je me penche en particulier sur le personnage de Giselle, cette innocente victime née d’une vision profondément machiste de la femme et proposant un modèle de soumission empreint de romantisme.

« C’est beau comme le crime parfait, celui qui s’opère dans les récits et s’introduit dans les esprits. » 

Walk with me

Deux danseurs, Anaïs Glérant, Renaud Wiser et deux musiciens, Jean-Samuel Racine, Laurence Crevoisier se réunissent pour mettre en scène deux personnages aux allures parfois clownesques et nous faire voyager dans leurs excentricités intérieures. Ils évoluent avec dérision dans un monde dont les contours leur semblent parfois abstraits voire absurdes.
Entre film muet à caractère humoristique et danse à la gestuelle poétique, Walk With Me raconte l’intime et dévoile ce que nous ne voyons pas. Elle questionne l’indicible de notre personnalité et tente, par le mouvement et la musicalité, de développer une autre forme de langage qui échappe au sens commun.

Wizbadazou (titre provisoire)

Wizbadazou (titre provisoire) est un projet de création pluridisciplinaire proposé par la compagnie En Cie d’Eux pour le jeune public à partir de 4 ans. Il associe la danse contemporaine, les arts plastiques, la musique et la voix chantée. Marie-Elodie Greco et Natacha Garcin sont ici chorégraphes associées et interprètes. Le musicien Benoit Renaudin écrira la composition sonore en direct sur le plateau, en lien étroit avec la chorégraphie. Il utilisera les sons, souffles et voix et les différentes sonorités du papier.

A travers l’origami, art du pliage japonais et point de départ de notre création, nous mettons en avant la richesse de l’imaginaire et de la transformation. Sa mise en œuvre se fait par l’usage de grandes feuilles de papier de différentes tailles et textures en confrontation avec des corps qui s’adaptent à cette matière et la rendent vivante en dansant. Nous souhaitons jouer autour de la thématique de l’apparition et la disparition, et créer un environnement visuel qui s’inspire de la nature et du monde du vivant, qui nous semblent fondamentaux à représenter aujourd’hui.

Par la suite, la yodeleuse Héloïse Fracheboud nous proposera des onomatopées ou types de phrasés puisés dans les quatre langues nationales de Suisse afin de créer des liens aussi au travers du langage vocal entre les différents cantons. La scénographe Anne-Marie Lendi et la costumière Fanny Buchs poursuivent leur collaboration avec la compagnie, après la pièce jeune public Cap sur Oqaatsut ! Enfin, Maud Revy éducatrice spécialisée dans la petite enfance nous accompagnera de son regard clinique et pédagogique, avec une création lumière de Nidea Henriques.

Image – Anne-Marie Lendi